Articles

les plus récents
unnamed

Table-ronde – Paradis fiscaux, enfer des peuples

Si les paradis fiscaux défraient occasionnellement la manchette depuis très longtemps, les récents Panama Papers ont cruellement remis cette réalité à l’avant-plan. Pourtant, il s’agit d’un phénomène dont les tenants et aboutissants sont encore largement méconnus ou pris à la légère. Pour les uns, il s’agit d’un angle mort de la mondialisation, qui a échoué à réglementer cet aspect. Pour les autres, il s’agit au contraire de l’aboutissement logique de cette même mondialisation, celle qui abolit les frontières et crée une superclasse mondiale sans patrie. Quelles sont les réelles causes et conséquences des paradis fiscaux ?

image

En finir avec le mythe du sauveur

Le « moment Péladeau » est derrière nous. Plusieurs ont vécu avec déception la démission de Pierre Karl Péladeau en se remémorant l’espoir qu’il avait suscité, le 5 mars 2014, lorsqu’il a annoncé qu’il se lançait en politique. Devant la profession de foi indépendantiste du magnat, d’aucuns s’étaient alors dit « ça va enfin se faire ! ». Tout semblait redevenir possible.

An illustration picture shows the logo of car-sharing service app Uber on a smartphone next to the picture of an official German taxi sign

Le projet passéiste d’Uber

Les anglophones l’appellent la gig economy. Gig comme dans take a gig, signifiant «accepter un boulot». Beaucoup de jeunes branchés (ou qui croient l’être) raffolent du dernier jouet qui en est issu, c’est-à-dire Uber : il est si facile de commander une voiture en un seul clic. De plus, les tarifs seraient plus avantageux et le personnel plus sympathique et plus éduqué que ce à quoi l’industrie du taxi nous a habitué.