Articles

les plus récents
Multi-Partner-firm-head-in-the-sand1

Le français se die

Récemment, Mela Sarkar, sociolinguiste et professeur à l’Université McGill, y est allé de quelques observations à l’égard du franglais et du groupe Dead Obies. Elle soutient notamment que «La grande proportion d’anglophones autour de nous » menace davantage notre langue que le franglais de Dead Obies, puis également que ce n’est pas la première fois qu’on critique des artistes en lien avec l’usage de la langue française, rappelant que Michel Tremblay a « été sévèrement critiquée pour son joual il y a quelques décennies ».